21 juin 2016

Principe de l’entonnoir

A chaque support son objectif propre…

Lors de mes précédentes expériences, j’ai remarqué en côtoyant associations et organisateurs d’événements qu’il y avait peu de règles auxquelles se référer pour mettre en place une communication visuelle efficace, cohérente et réfléchie en terme d’objectifs. Les questions qui se posaient étaient les suivantes : Quelles informations mettre, sur quels supports?

Le 1er réflexe serait de simplement dupliquer et ajuster le même visuel sur différents formats. Mais chaque support a son intérêt et son objectif propre. Ainsi par exemple, une bâche ou un kakémono, visible de la route, doit permettre une identification très rapide de l’événement car le conducteur ne peut pas s’arrêter pour lire tranquillement les informations.

Je souhaitais pouvoir expliquer simplement ces règles de base et c’est ainsi que j’ai créé le principe de l’entonnoir.

La démarche se fait en 3 temps :

  • Interpeller le public par un visuel accrocheur et qu’il ne peut pas rater (grand format)
  • Instaurer une répétition visuelle et donner envie d’en savoir plus (affichage massif)
  • Proposer une quantité d’informations suffisante, rédigée et illustrée pour convaincre (flyer et/ou site internet)

 

Le principe de l’entonnoir illustré (cliquer pour un affichage optimum)

communication visuelle